Les sites non sécurisés bientôt mis en évidence par Google Chrome

Les sites non sécurisés bientôt mis en évidence par Google Chrome

Google Chrome a une nouvelle fois montré sa volonté de forcer le changement sur le web et d’instaurer de nouvelles normes afin d’optimiser la sécurité de tous. Un premier pas avait été fait en mettant en avant les sites passés au HTTPS et donc plus sûrs. Cette fois, Chrome va tout simplement mettre en avant le défaut de sécurité des sites n’étant pas passés au HTTPS. De quoi motiver les récalcitrants à franchir le pas, sous peine de voir leur audience chuter naturellement.

Les sites non sécurisés bientôt mis en évidence par Google Chrome

 

Vers une mention d’avertissement

Si vous utilisez Chrome comme navigateur, que ce soit chez vous ou au travail, vous vous êtes sans doute déjà rendu compte qu’une mention s’affichait sur les sites considérés comme « sûrs » et arborant le fameux HTTPS. Le navigateur indique une mention « Sécurisé », un petit label vert avec un cadenas est aussi là pour vous indiquer que le site que vous utilisez est sûr.

Cette mention est amenée à disparaître. Plutôt que de mettre en évidence les sites qui se portent bien, Chrome va désormais mettre à l’index ceux qui sont dans le cas contraire. Ainsi, si un site n’est pas en HTTPS, une mention « Non sécurisé » apparaîtra nous explique le site Chromium. C’est ce qui est au programme pour Chrome 69, prévu pour le mois de septembre prochain. Un label rouge pourrait faire son apparition dans Chrome 70 pour accentuer la pression.

Une volonté de forcer le changement pour Google

Pour rappel, le HTTPS ou HyperText Transfer Protocol Secure, est la version sécurisée du HTTP classique. Cela permet de garantir la sécurité des utilisateurs, mais aussi et surtout des données. En effet, pour un site proposant des inscriptions ou encore un paiement, cela constitue une solution à privilégier. Google a déjà lancé depuis un moment une politique incitative sur la question. Les sites en HTTPS bénéficient ainsi d’un léger coup de pouce en matière de référencement sur les moteurs de recherche.

Avec cette nouvelle décision, il faut y voir la volonté de Google de pousser au changement, d’inciter tous les sites à adopter cette norme. La firme de Mountain View est déjà convaincue que cela va arriver et cherche juste à accélérer le mouvement. Google a par ailleurs précisé qu’il y avait auparavant trop de pages en HTTP pour inverser les rôles, ce qui n’est plus le cas. Autant dire que l’on ne devrait pas avoir une levée de boucliers cette fois-ci comme pour l’autoplay audio de Chrome.

initialement partagé sur https://www.presse-citron.net/

0 Comments